Le tourisme et les loisirs dans le CESO

date: 
08/09/2015

L’accueil de visiteurs et l’enjeu de les inciter à découvrir le territoire plus avant sont susceptibles de devenir une préoccupation des acteurs du CESO dans les années à venir. Plusieurs projets, en cours de montage ou de réflexion, peuvent en effet avoir un impact sur l’attractivité du CESO dans le domaine du tourisme et des loisirs : grand stade de la Fédération française de rugby, potentiel d’accueil de grands évènements de plein-air sur la piste de l’ex-base aérienne 217, mise en œuvre de la Scandibérique (Eurovéloroute n°3) le long de la Seine, candidature de Paris Île-de-France à l’accueil des Jeux Olympiques de 2024, candidature de la France à l’Exposition Universelle de 2025, notamment.

 

L’étude expose l’offre de découverte et de loisirs du CESO. Si des marges de progression sont envisageables concernant la valorisation du patrimoine culturel et naturel du territoire, les activités de loisirs, nombreuses et diversifiées, y sont en revanche bien promues. Les manifestations et lieux de shopping complètent cette offre, qui pourrait toutefois être mieux organisée en « produits » et de manière fédérée.

 

Les hébergements touristiques du CESO (43 hôtels, 4 campings, 39 gîtes et chambres d’hôtes) connaissent de forts taux d’occupation et accueille majoritairement une clientèle d’entreprises.

 

Le tourisme et les loisirs de fin de semaine dans le CESO constituent un levier de développement territorial ; les stratégies régionale et départementale de développement touristique pourraient accompagner une dynamique dans ce sens.

 

Extraits à télécharger en pdf