Les déplacements Est/Ouest dans le CESO : enjeux et pistes de réflexion

date: 
08/09/2015

Faciliter les déplacements tangentiels au sein du CESO est une préoccupation de longue date des acteurs du territoire. Si le CESO est en effet desservi par deux lignes radiales de RER (RER C à l’Ouest et le RER D à l’Est), ses usagers ne bénéficient pas d’offre Est/Ouest efficace en transports en commun. L’usage de l’automobile reste donc privilégié pour ces déplacements, la voie routière structurante étant la Francilienne / RN 104.

 

Or, les perspectives de développement urbain et économique qui devraient découler de la reconversion de l’ex-base aérienne 217 et de l’hippodrome de Ris-Orangis, autour de l’implantation du grand stade de la Fédération française de rugby, ainsi que les projets de développement aux abords de la RN 104, laissent à penser que la demande de déplacements Est/Ouest pourrait considérablement croître.

 

Dans cette étude, l’Audeso concentre son analyse sur le périmètre, au sein du CESO, le plus concerné par ces problématiques de déplacements Est/Ouest : état des lieux socio-économique et rétrospective ; transports et desserte ; navettes domicile-travail ; projections à horizon 2020 et 2030 de la population et des emplois.

 

L’enjeu de faciliter les déplacements Est/Ouest en transport en commun est double : compléter le maillage lourd du CESO par un barreau structurant Est/Ouest et desservir de façon optimale les secteurs de développement et en mutation. Le choix du mode de transport devrait être la conséquence d’orientations stratégiques partagées de développement urbain.

 

L’Audeso propose deux hypothèses de desserte à la réflexion des acteurs : desserte en cabotage des pôles générateurs de trafic d’une part ; desserte rapide des nœuds multimodaux d’autre part.

 

Extraits à télécharger en pdf